Tagebuch – journal – diary

February 1, 1974

Februar 1974 – et: La soucoupe volante de mon souvenir

Filed under: mein Tagebuch — heidi @ 2:11 am

Récemment, un matin j’étais curieuse de trouver sur l’internet les lieux en France où j’ai vecu autrefois …

… j’ai donc mis ‘Cherves de Jauldes’ dans mon browser et je tombe sur le site Braconne et Charente, Communauté de Communes, cette page racontant des histoires d’apparition de soucoupe volante dans la région (voir aussi leur Homepage). Vous vous déplacez sur cette page vers le bas, à la date de ‘février 1974′ vous tombez sur l’histoire suivante: Le témoin racconte (copie ci-après):


Jauldes Charente (16)

Date d’observation :
février 1974
Heure :
20:30 heures

Type d’observation:
Visuel : Eloigné
Nbre de Témoins:
1

Le témoin à observé au lieu dit Cherves un oeuf lumineux rouge qui clignotait au rythme d’une fois par seconde. Ce dernier longeait un bois lentement à la vitesse d’un cycliste se dirigeant d’ouest en est (vers le Temple). Taille estimée à un peu moins d’une dizaine de mètre. L’objet passait au ras du bois.
NDB: présence dans le bois d’un champ de tir militaire.

Ma réaction: C’est exactement cette observation que moi aussi j’ai fait, à l’époque!

… c’était en février 1974:

Mais chez moi la boule allait d’est en ouest, et c’était en plein après-midi, je ne me souviens plus de l’heure.

Pendant une heure les enfants (alors petits) rentraient à la maison, criant “mamman, mamman, viens, il y a une soucoupe volante dehors”. Je ne me suis pas déplacé – non mais, moi, on m’a eu une fois – mais pendant une heure les enfants revenaient à la charge, jusqu’à ce que je me déplace enfin dehors …

et je vois la boule décrite comme en haut. Elle clignotait, mais ce que l’observateur n’a pas mentionné, à chaque clignotement la couleur changeait un peu, d’un rose plus clair vers un autre type de rose plus foncé. Mais la couleur ne changeait pas click-click, non: c’était comme s’il y avait eu à l’intérieur de la boule un écran tournant sur lui-meme. L’image qui s’est formé dans ma tête c’était celle d’un écran radar qui tourne sur lui même, comme on le voit pour les tours de controle aux aeroports. Un écran qui remplit la moitié du cercle, et à chaque tour sur lui même il fait changer cette couleur rose du clair au foncé, et du foncé au clair.

Je sais, c’est compliqué pour l’expliquer, mais la chose meme est en fait simple.

Deuxièmement: la boule traversait d’est en ouest très très lentement, pas à la vitesse d’une bicyclette, mais de la vue extrème à l’est jusqu’à la vue presqu’extrème d’ouest, il lui fallait 2 heures. En fait, quand j’arrivait enfin dehors, sur l’insistance de mes enfants, il était presque en face de moi, les enfants raccontant que la boule avait été tout à gauche, il y a une heure. Le soir tombant, une heure plus tard, elle était à l’ouest. Ceci toujours au dessus d’arbres que nous avions en face de notre maison, qui était ouverte vers le sud. Le terrain entre notre maison et ces arbres en face avait une légère dénivélation, comme on peut l’observer sur les autres photos de la page mentionnée en haut.

Cet’évènement est aussi cité sur ce site ‘Sommes-nous vraiment seuls dans l’univers et sur notre planète?, (à cette page). Y est cité la même observation de soucoupe.

Mes remarques: la ligne long de 5,7 km, allant de La Motte à … (mot pas lisible), passe exactement au-dessus de notre maison, au petit Cherves, notre maison étant celle qui est le plus à l’est de ce petit groupe.

Notez qu’à l’époque j’étais interessée par les histoires de soucoupe, et que j’avais même un ‘détecteur de soucoupes’, un petit engin qui réagissait aux légères changements du magnétisme: quand l’aiguille magnétique changeait légèrement le ‘nord’, elle touchait à gauche ou à droite un contact, ce qui actionnait un petit son, comme le tout était pouvu d’une petite batterie. En plus il y avait une boule en bois qui déscendait le long d’un fil, dés que le son était actionné, car en meme temps le tout tremblait un peu, comme un vieux réveil quand il sonne.

Je ne me souviens plus si l’engin avait sonné ou pas, car, pour le dire franchement, j’étais un peu refroidi des histoires de soucoupes, je m’en étais désinteressée.

Mais je me souviens que j’avais eu dans ma tete l’impression que dans la soucoupe il y aurait deux hommes assises, en train de méditer. C’est l’énergie qu’en moi-meme j’ai ressentie en voyant l’engin ballancer toute doucement juste devant moi.

En plus je me souviens que jamais de la vie jusqu’à ce jour, je n’avais ressenti autant la question: ‘mais qu’est ce que je fait là!? Jamais encore je me suis senti autant à coté de la plaque. Ceci AVANT d’avoir vu la soucoupe.

En même temps j’étais en collère contre ‘les soucoupes’, car j’avais l’impression qu’ils jouaient avec nous. Je m’imaginait ‘qu’ils’ se moqaient de nous. Je n’ai donc pas signalé au journal ‘lumières dans la nuit’ cette vision au dessus des arbres.

Un an après un homme, chercheur de ce phénomène, a frappé à notre porte pour enquéter là dessus. Là je lui ai racconté tout. Après il sortait de sa poche 5 éventails de différentes teintes en rose, du foncé au clair chacun. Il y avait beaucoup de teintes en couleur, je crois que chaque type de rose devait etre présenté.

Il m’a demandé d’indiquer les deux roses de la soucoupe. A l’époque ma mémoire était encore fraiche et je les lui ai indiqués. Il m’a dit que c’étaient les couleurs justes. Ce témoignage de moi doit etre conservé dans quelque archive de chercheurs de soucoupes.

Il y a quelques semaines cette histoire m’est revenue à mon souvenir et j’en ai parlé aux enfants. Ils disent avoir une très vague impression qu’il y aurait eu quelque chose, mais n’ont pas de souvenir précis dans leur mémoire, pas d’image claire. Leur age à l’époque: entre 6 et 9 ans.

Voilà, je crois que c’est tout.

No Comments

No comments yet.

RSS feed for comments on this post.

Sorry, the comment form is closed at this time.

Powered by WordPress