Tagebuch – journal – diary

June 17, 2005

prèsqu’une lettre du lecteur

Filed under: mein Tagebuch — heidi @ 3:06 pm

Ma lettre au groupe Yahoo de la Famille Barathieu élargie, le 17 juin 2005:  

Chers tous

Après le glorieux NON pour la constitution Européenne, pour lequel je vous félicite (si,si, c’est vrai, meme si moi j’ai voté oui), voilà la réponse des chefs de gouvernement qui tombe cette nuit: on ne re-négocie pas cette constitution, on … ok, maitenant on manipule … bon, ceux qui l’on produit, ou fait produire, ils veulent gagner. C’est logique.

Cette réaction était exactement à prévoir.

Dire NON pendant un vote et ne rien changer ce qui a produit cette constitution, c’est à dire les interactions de tous les humains entre eux, forts ou faibles, unis ou désunis, donc la société = ce qui a produit ce à quoi on a dit non … c’est se tricher soi-meme. C’est se leurrer par un acte montrant plutot de l’impuissance qu’une compréhension des causes.

Les causes?

C’est nous, l’ensemble des humains qui produisons une société. Le traité c’est la pomme, l’arbre d’ou il tombe: nous tous.

Ou, c’est comme avec un fromage qui a sa moisissure, ce traité est la moisissure qui a poussé sur le fromage, qui est nous.

Si nous voulons changer les choses, il faut aller beaucoup plus en profondeur. Ce à quoi cette génération active et rémuante des gens de 40 ans de la famille Barathieu a dit non, c’était seulement un symptome.

Mon regard sur la société, la politique, le comportement humain, c’est à dire sur cette humanité est un regard qui aime voir les déroulements un peu comme c’est vu dans la médecine naturelle, que j’ai appris il y a dix ans: il faut voir l’ensemble de tous les composants et programmes qui les gèrent, donc y inclus notre comportement. Un peu comme un homéopathe qui demande son nouveau patient s’il se gratte le nez tous les matins au réveil (un symptome d’un nez sec, ou en dérangement).

Si nous appliquons la logique de l’homéopathe à cette humanité, nous avons plus de chances de réussir ce que nous voulons vraiment: une humanité qui marche, dont on ne doit pas avoir honte, avec tous ses membres en bon état. Ce qui nous permet aussi d’etre plus satisfaits chacun.

L’homéopathie a l’avantage sur la politique que non seulement des traitements sont déjà connus, mais aussi le profil de chaque type de patient. Travail qui n’a pas été fait en politique, car les remèdes proposés à ce jour ressemblent plus à de l’alopathie = à de la médecine chimique de choc.

Pour gérer cette humanité, on n’a ni les remèdes, ni des profils adéquats appliqués … au fait, appliqués à qui? Ah, oui, à cette humanité, c’est à dire à nous tous.

Mais quand il s’agit de devenir concrèt, ce n’est plus ‘nous tous’, mais l’individu, la famille, le groupe, le clan, la nation, les castes qui tirent la ficelle sur eux, chacun avec conviction et rage.

Ainsi on ne sait meme pas se mettre d’accord sur un choix. Un choix qui maitenant doit etre négocié aprement. On en est seulement au début. Si, si, je connais ce qu’on dit dans les arénas de dispute. Définitivement.

Et maitenant je viens au point: AVEC un OUI à ce traité, ce travail de re-négociation des choses en profond aura du etre fait exactement de la meme manière. Le OUI au traité n’aurait pas été un empechement, SURTOUT CES MIGNONS DETAILS QUI VOUS ENERVAIENT TANT. Maitenant on a perdu les avantages de ce traité, un grand avantage: avoir la force de faire face aux Américains.

S’énerver sur un symptome ne nous avance pas. Dire non à un traité (qui avait aussi des avantages) peu se ressentir comme une victoire en cas de réussite. Les forces en place restent. Les programmes seront un peu manipulés, et le ‘bon peuple’ se sentira trahit, ce qui lui donnera d’ici peu l’occasion de s’énerver de nouveau. Rien de neuf sous ce soleil.

Donc: QU’EST-CE QUE VOUS VOULEZ VRAIMENT CHANGER ????? Maitenant?
Voulez-vous relancer la discussion?

Bonjours de Genève, Heidi

No Comments

No comments yet.

RSS feed for comments on this post.

Sorry, the comment form is closed at this time.

Powered by WordPress